Séminaire Betty B.

J'ai créé ce séminaire en pensant aux mathématicien·ne·s, et notamment aux plus jeunes. J'y demande à des collègues de présenter le contexte mathématique de certains exposés du Séminaire de mon aïeul, N. Bourbaki, pour les rendre plus accessibles ; ils pourront aussi en introduire quelques outils ou des motivations plus lointaines. — Betty B., Nancago, Janvier 2018.

Pas d'exposé pour cette session

Le Séminaire Betty B. a lieu en principe à l'Institut Henri Poincaré (IHP, amphithéâtre Darboux), 11 rue Pierre et Marie Curie, Paris 5e. Les séances actuelles sont organisées à distance. — [iCal]

Séminaire N. Bourbaki

24 avril 2021

Le Séminaire N. Bourbaki a lieu à l'Institut Henri Poincaré (IHP, amphithéâtre Hermite), 11 rue Pierre et Marie Curie, Paris 5e. — [iCal] [Affiche] [Résumés]

10h30
Nguyen-Viet Dang — Le principe d'incertitude fractal et ses applications d'après Bourgain, Dyatlov, Jin, Nonnenmacher, Zahl [PDF]
Dans cet exposé, nous décrirons un nouveau principe d'incertitude qui interdit à toute fonction dans $L^2$ d'être localisée simultanément en position et en fréquence près d'ensembles fractals vérifiant certaines hypothèses de porosité. Dans un second temps, nous discuterons des applications spectaculaires de ce principe à des problèmes d'analyse géométrique sur les surfaces hyperboliques.
14h00
Élise Goujard — Sous-variétés totalement géodésiques des espaces de modules de Riemann d'après Eskin, McMullen, Mukamel, Wright [PDF]
Soit $\mathcal M_{g,n}$ l'espace de module des surfaces de Riemann de genre $g$ à $n$ points marqués. Cet espace est naturellement muni de la métrique de Teichmüller, une métrique de Finsler qui permet de comparer les structures conformes sur les surfaces, et qui coïncide avec la métrique de Kobayashi. Une sous-variété de $\mathcal M_{g,n}$ est dite extit{totalement géodésique} si elle contient toutes les géodésiques de Teichmüller qui lui sont tangentes. Les sous-variétés totalement géodésiques de dimension (complexe) 1, appelées courbes de Teichmüller, sont relativement bien étudiées depuis les premières constructions de Veech dans les années 80 ; elles sont en particulier infiniment nombreuses dans chaque espace de module $\mathcal M_{g,n}$. Récemment, Wright a montré, en s'appuyant sur des résultats de finitude d'Eskin, Filip et Wright, qu'en dimension plus grande, ce n'était plus le cas : il n'y a qu'un nombre fini de telles sous-variétés dans chaque $\mathcal M_{g,n}$. Dans cet exposé nous présenterons la preuve de ce résultat : plus précisément nous expliquerons comment se ramener aux résultats d'Eskin–Filip–Wright en passant par les sous-variétés linéaires des espaces de modules de différentielles abéliennes. Nous présenterons également les constructions d'exemples primitifs de dimension $2$ en petit genre d'Eskin–McMullen–Mukamel–Wright.

Sessions antérieures :

Session du 17 avril 2021

Session de mars 2021

Session de janvier 2020

Pour recevoir à l'avance le programme et les résumés de chaque séminaire, veuillez vous abonner en envoyant un mail à Pour recevoir les annonces des prochains séminaires : écrire un message à cette adresse.

Vous pouvez aussi ajouter à vos calendriers électroniques les agendas hébergés sur le portail Indico : Séminaire Betty B. et Séminaire Bourbaki (format iCalendar)

Remerciements

Une subvention du CNRS couvre une partie des frais d'organisation de ce Séminaire.

Powered by MathJax
Association des collaborateurs de Nicolas Bourbaki
Institut Henri Poincaré
11 rue Pierre-et-Marie-Curie
75231 Paris cedex 05, FRANCE
Courriel : association@bourbaki.fr
Twitter : @Betty_Bourbaki